L'association

 

Drapeau françaisDrapeau slovène



S'associer avec la Slovénie, dans quel but ?


C'est dans ces objectifs qu'est créée le 20 mai 1995 l'association Touraine-Slovénie.
Beaucoup de choses on été réalisées depuis...
En effet, l'association s'occupe de jumelages, de coopérations universitaires ainsi que d'échanges scolaires entre différents lycées de Touraine et de Slovénie. C'est aussi en présentant la culture slovène : cinéma, littérature (en présentant Boris Pahor aux tourangeaux), festivals des cultures... Les activités de l'association sont aussi d'ordre sportif.


Quelques évènements marquants...
1999 - La ville de Saint-Cyr-sur-Loire est jumelée à Ptuj
Chaque année à Pâques - Tournoi de football Europousse (10-12 ans), accueil de jeunes sportifs slovènes
Octobre 03 - Inauguration du rond point de Ptuj à Saint-Cyr-sur-Loire
Depuis 1997 - Echange scolaire entre le lycée Descartes de Tours et le lycée Poljane de Ljubljana
Depuis 1998 - Echanges scolaires réguliers entre les lycées de Loches et de Brezice, d'Amboise et de Ptuj ainsi que les collèges Bergson de saint-Cyr-sur-Loire et Rabelais de Tours
Depuis 1999 - Participation au Festival des Cultures du Monde organisé par l'association Touraine Sans Frontières

2007 - Présentation par les brodeuses slovènes de leurs travaux à Saumur (37)
         - Démonstration de dentelles
par les élèves de l'école d'Idrija à Richelieu (37)
         - Organisation d'un voyage pour groupe de tourangeaux dans les Alpes slovènes

L'organisation de l'association

Suite à l'assemblée générale du 30 janvier 2013,
le bureau est composé avec:

Président : Gérard Chaigne
Vice-présidentes : Marie-Odile Dufour, Françoise Audemont, Marija Chaigne

Trésorier : Jacques Zagar
Trésorier adjoint : Jean Marie Lambrechts
Secrétaire : Edith Boulard
Secrétaires adjointes : Irène Poulain, Hélène Torne-Celer

Administrateurs : Michèle Peloille,  Jean-Pierre Marcouillé
Relations avec la Slovénie : Marija Chaigne
Relations avec Touraine Sans Frontières et Linguafest : Hélène Torne-Celer
Relations avec la Maison des Associations : Marie-Odile Dufour
Relations avec les mairies de Tours et Saint-Cyr sur Loire : Françoise Audemont
Déléguée aux Relations Universitaires : Françoise Huby
Mise à jour du site internet : Jean Marie Lambrechts

Le président, Gérard Chaigne, rappelle les faits marquants de l'Association lors de la soirée de ses vingt ans.

Qu’elle est l’origine de l’association Touraine-Slovénie ?

 

Il faut revenir en 1991, au lendemain de l’indépendance de la Slovénie, le 25 juin 1991 précisément, la population slovène décide, par référendum constitutionnel, de se séparer de la fédération Yougoslave, dont elle ne voyait plus l’avenir. C’est pratiquement la première fois que le peuple slovène, installé depuis le VIe siècle dans cette région, prenait en main son destin, après avoir été sous diverses dominations : les Salzbourgeois, l’empire Austro-Hongrois pendant 6 siècles avec un court intermède français : les Provinces Illyrienne, la monarchie Yougoslave, puis la fédération Yougoslave, cette fédération a cependant apporté une certaine autonomie.

Le seul ciment ayant, presque exclusivement, maintenu la cohésion de ce peuple, qui a subit de nombreuses tentatives d’assimilation, est la langue slovène; point de grandes victoires militaires, de grands héros, mais des écrivains et des poètes, surtout à partir du Romantisme, dans les années 1850.

 

Trois faits marquants expliquent la création de l’association:

 

Au lycée Poljane, de la capitale slovène  Ljubljana, deux professeurs de français, férues de culture française, souhaitent que leurs élèves tissent des liens avec leurs homologues français. Elles adressent une demande d’échange à l’académie  d’Orléans-Tours, le val de Loire étant renommé pour la qualité de son parler. Cette demande arrive notamment au lycée Balzac de Tours, où la proviseure, connaissant la Slovénie, propose cet échange aux enseignants. Une professeure de français, est immédiatement partante.  Et ces échanges, qui se poursuivent aujourd’hui, commencent en 1996.

 

Les facultés de droit de Tours et de Maribor, signent un accord de partenariat ; relations personnelles entre professeurs ? demande d’une des parties ? les choses mériteraient plus de précisions. Cela entraîne la venue à Tours d’étudiants slovènes pour se frotter au droit européen.

 

Un troisième fait plus politique. La Slovénie cherche des soutiens pour se faire reconnaître dans l’Union Européenne. L’ambassade de Slovénie suit de prés le développement de ces échanges en Touraine; le premier secrétaire  de l’ambassade de l’époque perçoit l’intérêt de se rapprocher du député-maire de Saint-Cyr sur Loire, réputé proche du président de la République Française de l’époque.

             

Finalement l’association Touraine-Slovénie dépose ses statuts le 20 mai 1995. L’article 2 en précise les objectifs :

"Cette association a pour but de favoriser les liens traditionnels d’amitié et de solidarité entre le peuple slovène et le peuple français, de développer des relations multiformes entre la Touraine et la Slovénie".

 

Tout au long de ces 20 ans, l’association est restée fidèle à ces objectifs. Nous citerons les principales actions, sans pouvoir être exhaustif :

 

Les échanges scolaires et universitaires.

 

Les étudiants de droit de Maribor, que nous avons aidés, quand nous connaissions leur présence, du point de vue matériel, moral voire financier. Ces étudiants, de par leur qualité propre et leur connaissance du français, font de belles carrières dans les institutions européennes, dont la Cour de justice de l’Union Européenne et au secrétariat général de l’UE dans la traduction des textes européens.

 

 

Les échanges entre lycées que nous encourageons financièrement mais aussi par la recherche de lycées en France comme en Slovénie.

Il faut signaler l’échange "historique" entre le "gimazija Poljane" et le lycée Balzac, débuté en 1996 et qui perdure encore aujourd’hui malgré une interruption de 4 ans suite au départ en retraite des professeurs de chacun des établissements, avant de retrouver des professeurs motivées tant en France qu’en Slovénie.

Un autre échange entre le lycée de Loches et celui de Brezice, à l’est de la Slovénie, a duré 10 ans.

Plus ponctuels, les échanges entre le lycée d’Amboise et celui de Ptuj avec la participation des collèges de Saint-Cyr sur Loire.

Actuellement 2 lycées slovènes cherchent des correspondants, Maribor et Novo-Mesto, nous avons sollicité les lycées Descartes et Grandmont de Tours, mais nous savons qu’il faut être patient, car malgré l’aide financière de la région, les obstacles, pas seulement administratifs, sont nombreux.

Nous avons régulièrement des témoignages de contacts qui perdurent.

 

Les jumelages.

 

Les jumelages que nous encourageons, mais qui pour l’instant se limitent à celui de Saint-Cyr sur Loire et Ptuj, signé en 1999, et toujours très actif avec la compétition Europousse entre jeunes footballeurs. Malheureusement cette année,  le club de Ptuj n’a put réunir suffisamment de participants, les parents étant inquiets suite aux attentats à Paris, de janvier 2015; des échanges sportifs réciproques entre clubs d’athlétisme, et des échanges culturels variés (musique, folklore, broderies, présentation réciproque des villes, etc.…) et des échanges entre habitants des deux villes.

Après l’échec du jumelage entre Montlouis et Radenci nous accompagnons un projet de rapprochement entre Montbazon et Kamnik, ville située à 25 km au nord de Ljubljana, au pied des Alpes Juliennes.

 

Connaissance de la Slovénie en Touraine.

 

Nous présentons la Slovénie tous les ans au Festival des Langues de Tours sans interruption depuis 1996 (avec la période faste du festival des Langues et des Cultures, dans le cadre majestueux du Vinci). En organisant des week-ends slovènes dans de petites villes de Touraine,

La Chapelle sur la Loire, Montbazon, Notre-Dame-d’Oé, Saint-Genouph, en partenariat avec les municipalités. Mais aussi des présentations de la Slovénie, et de sa langue, dans des écoles primaires.

 

Par la venue d’écrivain de langue slovène, Alojz REBULA, puis Boris PAHOR venus au lycée Balzac et à la librairie "La boite à livres" en 2002. Nous espérons recevoir de nouveau Boris PAHOR (né en 1913 !) au collège de Montbazon et au lycée Balzac en mai 2015.

 

Par l’organisation de voyages, 12 entre 2001 et 2013, soit de découverte de la Slovénie, par 3 fois en collaboration avec le CVJ avec pour objectif, la ville jumelée de Ptuj, 1 fois par l’association seule et 1 fois avec les dentellières de Saint-Cyr. Mais également des séjours de  randonnées, 6 membres des Vadrouilleurs du Val du Cher sont présents ce soir ; ils ont fait 3 séjours d’environ 10 jours en Slovénie, pas toujours de tout repos. Les randonneurs du club BALADE, de Vendôme ont fait 1 séjour. Que de souvenirs fantastiques de ces voyages. A l’inverse,
3 voyages pour faire découvrir la Touraine à des slovènes : pour la municipalité de Brezice, le centre social de Ptuj et l’école de dentelle d’Idrija.

 

Par l’organisation d’une bibliothèque de livres d’auteurs slovènes, traduit en français, accessible aux membres de l’association. Elle contient une quarantaine d’ouvrages dont une bonne partie est actuellement en prêt entre mars et septembre 2015 à la bibliothèque municipale de Saint Cyr.

 

Autres activités plus familiales avec les recherches de parenté pour les descendants de slovènes.

Nous comptons actuellement 8 recherches qui se sont terminées par des retrouvailles toujours chargées d’émotion.

 

Cette énumération ne peut être exhaustive ; de nombreuses autres manifestations ont contribuées à faire connaître la Slovénie en Touraine : conférences, concerts, expositions,… Et la participation aux 3 festivals de broderie de Velenje pour faire connaître la Touraine en Slovénie.

 

Pour les années prochaines nous avons encore des projets pour continuer à tisser des liens, principalement en direction des nouvelles générations pour qu’elles se connaissent et s’apprécient, surtout dans des périodes où le repli sur soi gagne du terrain. Nous pouvons faire nôtre les paroles de l’hymne slovène, écrite par le grand poète romantique, France Prešeren :

" Vivent tous les peuples

Qui aspirent à voir le jour,

Où le soleil dansant sa ronde,

N’éclairera que de l’amour,

Où tout citoyen

Sera libre enfin,

En paix avec tous ses voisins".